Événements phares

PATROUILLE DES GLACIERS – PARTIE 1

Jérémy Muller

Sports Services Manager

Lecture: 4 Min

À seulement quelques semaines du départ de la Patrouille des Glaciers, MSO se trouve dans les starting-blocks de cette course exceptionnelle du ski-alpinisme en haute montagne pour la première fois. Le mandat remporté en 2021 est une consécration majeure dans notre histoire et l’aboutissement d’un long processus de travail qui a commencé il y a maintenant sept ans.

Crédit photo: Agence 360DSM

Il a fallu y mettre tout notre cœur et rassembler nos efforts les plus incroyables pour arriver à ce stade d’accomplissement qui est à la hauteur de cet événement extraordinaire. Notre but étant de faire rimer ski-alpinisme avec MSO et notre expertise de chronométreur. Après le challenge colossal que représente la Patrouille des Glaciers, nous espérons toucher cette reconnaissance du bout des doigts. 

La Patrouille des Glaciers – c’est quoi ?

Reconnue dans le monde entier, la Patrouille des Glaciers est l’un des plus grands événements populaires de ski-alpinisme et une manifestation suisse des plus importantes. En effet, cette course historique d’ampleur internationale est organisée tous les deux ans par l’Armée suisse et la Confédération avec un budget hors du commun pour mobiliser quelques 1’600 militaires et 700 membres de la protection civile valaisanne.

Soumis aux aléas météorologiques de la haute montagne, les participants doivent affronter le long et difficile périple entre Zermatt et Verbier en passant par Arolla. Il n’est pas rare de voir certaines personnalités telles que la belle-sœur du prince Williams, Pippa Middleton, et le prince Frederik du Danemark y prendre part en mode incognito sous des noms d’emprunts. La course de 52,5 kilomètres a lieu deux fois dans la semaine et s’accomplit par patrouille de trois concurrents. Il existe également un itinéraire plus court de 29,6 kilomètres qui est organisée depuis Arolla.

Un historique ancré dans l’armée suisse

L’origine de la Patrouille des Glaciers remonte à la Seconde Guerre mondiale lorsque la brigade de montagne avait pour mission de défendre les Alpes du sud-ouest. Une idée prend forme : les capitaines Roger Bonvin et Rodolphe Tissières sélectionnent la « Haute Route » – un tracé légendaire de quatre jours de marche entre Zermatt et Chamonix – que la troupe doit parcourir en une seule traite pour faire ses preuves.

Basile Bournissen, Rodolphe Tissière et Roger Bonvin

La compétition voit donc le jour en avril 1943 mais est vite interdite après seulement trois éditions suite à un accident mortel. Renaissant de ses cendres, le mythe de la Patrouille des Glaciers fait à nouveau surface en 1983 grâce à deux officiers et au chef de l’instruction de l’armée, Roger Mabillard. Cette fois, il est impératif de sécuriser chaque partie de montagne que les 190 patrouilles doivent franchir. Et c’est bien sûr l’Armée suisse qui en prend la charge. Six ans plus tard, les femmes reçoivent également la permission de prendre le départ de cette course des plus rocambolesques – vive la parité !

Et MSO dans tout ça ?

Pas moins de 25 collaborateurs sur le terrain, quatre tonnes de matériel et 5 bus de transport sont nécessaires pour assurer la réussite d’une course sans pareil.

Du 25 avril au 1er mai 2022, nos équipes seront postées sur 13 points intermédiaires en haute montagne, toutes en contact direct avec le poste de commande de la caserne de Sion pour récolter les résultats des participants – une mission de la plus haute responsabilité. Les informations seront ensuite envoyées en direct à Swisscom qui s’occupe de publier les classements ainsi qu’au cockpit de la Patrouille des Glaciers afin de gérer la compétition et sa sécurité.

Ce travail est aussi complexe que titanesque à accomplir : entre les zones reculées et difficiles à atteindre, les températures extrêmes et une durée incommensurable, chronométrer la Patrouille des Glaciers est une prouesse qui requiert un savoir-faire hors norme.

Patrouille des glaciers montée de nuit

Crédit photo: Agence 360DSM

Une approche à 360 degrés

Mais l’engagement sans faille de MSO envers la Patrouille des Glaciers va bien au-delà de nos performances techniques sur le terrain. En amont de l’événement, nous gérons la vente des inscriptions aux plus de 6’000 participants et la collecte dinformations inhabituelles dans le milieu et très spécifiques à cette course. Ces données seront ensuite livrées aux nombreux acteurs de l’événement à travers notre data hub. Elles passeront d’abord par le Département Fédéral de la Défense pour valider les inscriptions, puis feront halte auprès du commandement de la Patrouille des Glaciers avant de finir chez Swisscom pour la publication.

De plus, nous avons dû traiter jusqu’à présent plus de 1’000 modifications d’inscription. Celles-ci doivent également passer par plusieurs étapes de traitement avant de donner une réponse à l’athlète en question, ce qui n’est pas une mince affaire. Tout ce travail de préparation demande donc une précision et une organisation dignes de l’Armée suisse.

  • PATROUILLE DES GLACIERS – PARTIE 1
  • PATROUILLE DES GLACIERS – PARTIE 1
  • PATROUILLE DES GLACIERS – PARTIE 1